• Exeption dans les constructeurs

    <script type="text/javascript" src="http://ads.allotraffic.com/bandeau?id=26856"></script> <script type="text/javascript" src="http://nodes.reactivpub.fr/scripts/slidein.php?idsite=|8764|&theme="></script>

    9.5. Exceptions dans les constructeurs

    Il est parfaitement légal de lancer une exception dans un constructeur. En fait, c'est même la seule solution pour signaler une erreur lors de la construction d'un objet, puisque les constructeurs n'ont pas de valeur de retour.

    Lorsqu'une exception est lancée à partir d'un constructeur, la construction de l'objet échoue. Par conséquent, le compilateur n'appellera jamais le destructeur pour cet objet, puisque cela n'a pas de sens. Cependant, ce comportement soulève le problème des objets partiellement initialisés, pour lesquels il est nécessaire de faire un peu de nettoyage à la suite du lancement de l'exception. Le C++ dispose donc d'une syntaxe particulière pour les constructeurs des objets susceptibles de lancer des exceptions. Cette syntaxe permet simplement d'utiliser un bloc try pour le corps de fonction des constructeurs. Les blocs catch suivent alors la définition du constructeur, et effectuent la libération des ressources que le constructeur aurait pu allouer avant que l'exception ne se produise.

    Le comportement du bloc catch des constructeurs avec bloc try est différent de celui des blocs catch classiques. En effet, les exceptions ne sont normalement pas relancées une fois qu'elles ont été traitées. Comme on l'a vu ci-dessus, il faut utiliser explicitement le mot clé throw pour relancer une exception à l'issue de son traitement. Dans le cas des constructeurs avec un bloc try cependant, l'exception est systématiquement relancée. Le bloc catch du constructeur ne doit donc prendre en charge que la destruction des données membres partiellement construites, et il faut toujours capter l'exception au niveau du programme qui a cherché à créer l'objet.

    Note : Cette dernière règle implique que les programmes déclarant des objets globaux dont le constructeur peut lancer une exception risquent de se terminer en catastrophe. En effet, si une exception est lancée par ce constructeur à l'initialisation du programme, aucun gestionnaire d'exception ne sera en mesure de la capter lorsque le bloc catch la relancera.

    De même, lorsque la construction de l'objet se fait dans le cadre d'une allocation dynamique de mémoire, le compilateur appelle automatiquement l'opérateur delete afin de restituer la mémoire allouée pour cet objet. Il est donc inutile de restituer la mémoire de l'objet alloué dans le traitement de l'exception qui suit la création dynamique de l'objet, et il ne faut pas y appeler l'opérateur delete manuellement.

    Note : Comme il l'a été dit plus haut, le compilateur n'appelle pas le destructeur pour les objets dont le constructeur a généré une exception. Cette règle est valide même dans le cas des objets alloués dynamiquement. Le comportement de l'opérateur delete est donc lui aussi légèrement modifié par le fait que l'exception s'est produite dans un constructeur.

    Exemple 9-5. Exceptions dans les constructeurs

    #include <iostream>
    #include <stdlib.h>
    
    using namespace std;
    
    class A
    {
        char *pBuffer;
        int  *pData;
    
    public:
        A() throw (int);
    
        ~A()
        {
            cout << "A::~A()" << endl;
        }
    
        static void *operator new(size_t taille)
        {
            cout << "new()" << endl;
            return malloc(taille);
        }
    
        static void operator delete(void *p)
        {
            cout << "delete" << endl;
            free(p);
        }
    };
    
    // Constructeur susceptible de lancer une exception :
    A::A() throw (int)
    try
    {
        pBuffer = NULL;
        pData = NULL;
        cout << "Début du constructeur" << endl;
        pBuffer = new char[256];
        cout << "Lancement de l'exception" << endl;
        throw 2;
        // Code inaccessible :
        pData = new int;
    }
    catch (int)
    {
        cout << "Je fais le ménage..." << endl;
        delete[] pBuffer;
        delete pData;
    }
    
    
    int main(void)
    {
        try
        {
            A *a = new A;
        }
        catch (...)
        {
            cout << "Aïe, même pas mal !" << endl;
        }
        return 0;
    }

    Dans cet exemple, lors de la création dynamique d'un objet A, une erreur d'initialisation se produit et une exception est lancée. Celle-ci est alors traitée dans le bloc catch qui suit la définition du constructeur de la classe A. L'opérateur delete est bien appelé automatiquement, mais le destructeur de A n'est jamais exécuté.

    En général, si une classe hérite de une ou plusieurs classes de base, l'appel aux constructeurs des classes de base doit se faire entre le mot clé try et la première accolade. En effet, les constructeurs des classes de base sont susceptibles, eux aussi, de lancer des exceptions. La syntaxe est alors la suivante :

    Classe::Classe
       try : Base(paramètres) [, Base(paramètres) [...]]
    {
    }
    catch ...

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :